Le Premier ministre chinois Li Keqiang a signé, mercredi, un accord de collaboration avec la France pour conquérir de nouveaux marchés en Afrique

ahalac-centre-chinois-cours-de-chinois-vos-atouts-chinois-votre-avenir-en-main-web1

Simple déclaration d’intention ou tournant dans la collaboration franco-chinoise ? Les autorités françaises veulent croire que la signature, par le Premier ministre chinois Li Keqiang, mercredi 1er juillet, d’un accord promouvant des « partenariats franco-chinois » sur des marchés étrangers, se traduira par des contrats mirobolants.

Le Premier ministre Manuel Valls, qui a accueilli son homologue chinois en France, a qualifié cet accord « d’historique ». Selon ses termes, les deux pays s’engagent à travailler ensemble à des projets dans les domaines des infrastructures et de l’énergie et à introduire de « nouvelles formules de cotraitance, de coproduction et de cofinancement ». Des partenariats qui viseront « prioritairement l’Asie et l’Afrique ».

« Travaillons ensemble afin de faire progresser les infrastructures, l’industrialisation et la réduction de la pauvreté. Cela servira les intérêts de tous, a déclaré mercredi le Premier ministre chinois dans un discours au siège de l’Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE) à Paris. Cela aidera les pays en développement à avancer progressivement vers la prospérité et cela aidera la Chine à trouver des marchés pour ses capacités de production. »

Confrontée à des surcapacités industrielles et au ralentissement de sa demande intérieure, la Chine cherche à élargir ses débouchés. Elle espère profiter de l’expertise des groupes français sur des marchés où ils sont implantés de longue date, en Afrique notamment.

 

Source : http://www.france24.com

centre chinois ahalac cours de chinois -culture-chinoise-bannière-déco-nuage-tout-rouge